Les Pirates

Rien à voir avec les 3 vieilles dames de la pub !

Ici c’est sérieux, nous abordons un thème historique qui traite de pirates et de corsaires.

Lurosport, association sportive s’il en est, ouvre la ville de Cruis aux flibustiers de toutes natures. Borgnes souvent, la jambe de bois quelques fois, la barbe toujours !

Les belles aventurières ou aristocrates dans des tenues de sauvageonnes ou de soirées rivalisent de charme. Les corsaires « miniature » sont présents, sabre au clair ou pistolet chargé, ils exigent l’or du village contre la libération de la population.

Arrivés en bâteau, tête de mort flottant au plus haut mât, ils prennent d’assaut les jeux, les friandises et boivent au tonneau des jus de fruits venus des caraïbes.

Les femmes et les capitaines de vaisseaux sont sur le pont dès midi, accompagnés des marins (tous plus laids les uns que les autres) mâchoires édentées et oripeaux sur le dos pour déguster le rhum des Antilles. C’est légèrement émoussé que ce joli monde prend d’assaut la cantine pour, les mains dans les plats, se repaître de viande et de fruits. Le vin coule à flot, les pirates chantent accompagnés de musiciens, des textes qui parlent de leurs turpitudes, d’abordages sauvages et de trésors.

Ils ont bu et nous les repoussons vers leurs navires où toutes voiles dehors ils prennent le large. Cruis respire, le calme revient, le saccage est visible mais tous sont vivants. Certains en profitent même pour participer à un concours de boules.

N’oublions pas que nous sommes en Provence et ici tout finit par la pétanque.

Plus sérieusement Lurosport a récompensé les joueurs de cartes, les costumes les plus beaux, les boulistes et les enfants qui ont dessiné des pirates et joué aux différents jeux mis à leur disposition.

Prochain sujet : Le cirque !

 

 

Publié le